Bandeau avec Logo Snapchat

10 000 dollars par mois pour un stagiaire chez Snapchat

Un étudiant dévoile les salaires mirobolants des stagiaires chez Google, Facebook, Snapchat…

7000 dollars par mois chez Google, 8000 chez Facebook, 10000 chez Snapchat… À en croire un étudiant de l’UC Berkeley, les entreprises high-tech américaines seraient plus que généreuses avec leurs stagiaires.

Le saviez-vous? En deux jours de travail, un stagiaire américain chez Snapchat gagnerait plus qu’un stagiaire français indemnisé au minimum légal en un mois (554,40 euros mensuels)… Car ce stagiaire américain gagnerait 10.000 dollars par mois! Voici l’un des résultats de l’étude sur les offres de stage proposées par les entreprises high-tech durant l’été 2016, établie par Rodney Folz, étudiant à l’University of California, Berkeley.

«Je dresse un aperçu des offres de stage pour cet été afin que les stagiaires puissent être mieux informés au moment où ils doivent choisir quel stage prendre», explique le jeune homme dans son étude. «Je ne veux pas qu’ils se sous-évaluent», insiste-t-il auprès de Bloomberg. «De nombreux produits sur lesquels ces stagiaires travaillent finissent par devenir des produits essentiels qui appartiennent finalement à l’entreprise».

6000 dollars chez Amazon, 10.400 chez Two Sigma

503 réponses au questionnaire plus tard, les résultats tombent. Et ils sont édifiants. Les vingt-neuf premières entreprises citées payent toutes leurs stagiaires plus de 6000 dollars par mois. En tête du classement apparaît le hedge fund Two Sigma, qui rémunère ses stagiaires 10.400 dollars par mois. Suivent Snapchat (10 000 dollars), Pinterest (9 000 dollars), Twitter (8 400 dollars), Quora (8 3000 dollars) et Facebook (8 000 dollars).

En queue de classement, on retrouve Amazon («seulement» 6000 dollars), Square (6200 dollars), Dropbox (6300 dollars), Salesforce (6500 dollars), Yahoo (6500 dollars) et Google (6600 dollars). Rodney Folz, qui va bientôt faire un stage chez Yelp, devrait quant à lui toucher 7300 dollars par mois. Autant de salaires déjà mirobolants auxquels il faut en plus rajouter des aides financières pour le logement ainsi que des primes…

oo

Source : 

oo