Articles

Smartphone dans la main

Le Mobinaute, la nouvelle donne.

mobinaute
La dernière édition du baromètre trimestriel du Marketing Mobile de la Mobile Marketing Association France nous communique des données actualisées (janvier 2015) des profils de Mobinautes, qui sont la nouvelle donne sur internet.

Equipement

Au cours des deux dernières années, la part des Français utilisant à la fois un écran « fixe » et un écran « mobile » est passé de 39,9 millions de personnes à 43,2 millions.

Fin 2014, 55,7% des français de 11 ans et plus sont des Mobinautes (+ 6 % en un an).

Les 35-49 ans représentent plus du quart d’entre eux (26,4%).

Chez les 15-24 ans, les « exclusifs mobiles » sont devenus 3,2 fois plus nombreux en un an.

66% des internautes sont équipés de Smartphones, qui représentent désormais (dernier trimestre 2014), plus de 5 ventes de téléphones sur 6 .

Même si la croissance des ventes de tablettes pour l’année 2015 est prévue en baisse, cela sera au profit des phablettes (Smartphones avec grand écran), permettant le même type d’utilisation.

Activité

Au-delà d’être de simples possesseurs de matériel, les Mobinautes sont actifs : 81% d’entre eux utilisent l’Internet mobile au moins « presque tous les jours » dont 64,2% « tous les jours ».

Ultime preuve de proximité, 92% des tablettes sont utilisées au domicile…

Pour quel usage ?

Consulter la Presse est la première utilisation des tablettes (50,8%), devant le visionnage de vidéos (hors TV 43,3%, programmes TV en replay 32,6%) et la consultation de recettes de cuisine (42,3%) (usages multiples possibles).

Près d’un tiers des possesseurs de Smartphones ont téléchargé « 4 applications ou plus » et 11% d’entre eux font des achats via leur appareil.

En magasin, les Smartphones sont entre autres utilisés pour demander des conseils auprès de proches (32%), prendre des photos de produits (26%) et comparer les prix (24%) (usages multiples possibles).

Et au global, 41,4% des ouvertures de courriels et 34,3% des clics s’effectuent désormais sur mobiles et tablettes.

_

Source : Mobile Marketing Association

Photo : Archives Le Devoir

_

Image point green typographié en vert

Le .GREEN, l’extension la plus écologique

green

La période de Landrush vient tout juste de se terminer pour le .GREEN. A partir du 24 mars, l’extension ouvre la saison printanière 2015 des nouvelles extensions : pure coïncidence ?

Chaque entreprise et organisation peut bénéficier des avantages d’avoir un nom de domaine en .GREEN, en vantant ainsi les mérites du « vert », c’est-à-dire tout ce qui concerne l’écologie, l’environnement et l’engagement. Avec une extension comme le .GREEN, l’idée est de mettre en avant les sites internet dédiés aux innovations et projets soucieux de l’environnement, aux blogs avec leurs astuces écologiques et économiques, aux e-commerces spécialisés dans les produits biologiques.

Certes, le premier réflexe est d’associer le mot « green » à l’aspect écologique. Mais des secteurs d’activité pourraient fortement être intéressés par ce nouveau tld :

  • Les cabinets d’avocats spécialisés sur des dossiers liés à l’environnement
  • Les greens, en parlant des parcs de golf
  • Le groupe hôtelier français Green Hotels
  • Les sites dédiés aux personnalités dont le nom de famille est Green
  • Les marques comprenant le nom “green “
  • Les événements où le vert à est l’honneur comme la Saint-Patrick
  • Les pharmacies

Dans la culture occidentale, la couleur verte est associée à l’espoir et à la chance. Espérons que le nom de cette extension sera prémonitoire et lui apportera de multiples enregistrements. A l’heure actuelle, le site internet ntldstats totalise 121 enregistrements, périodes Sunrise et Landrush confondues.

Source : Safebrands